Sans parachute

Vas-y, saute, tu peux y arriver, c’est le moment où jamais, ça va marcher. Hop. On saute. Au moment où on saute, on a une solide montée d’adrénaline. Mais l’adrénaline ça ne reste pas. Après il y a Madame Trouille qui rapplique avec Monsieur Anxieux. Et le mariage des deux, ça fait bébés Insomnie, Doute et Re-trouille. Quand j’ai arrêté de travailler à temps partiel à ma job-des-plus-rassurantes-bénie-des-dieux pour ne faire que les colliers, j’étais boostée par le bon déroulement des choses depuis trois mois. Je ne redoutais pas du tout le contre-coup genre “Mmh. Mon seul revenu c’est de vendre des colliers. Vendre des colliers. Donc, il faut fabriquer des colliers. Donc il faut que je sois productive.” Et voilà la phrase magique qui ouvre la porte à Mademoiselle Pression : “plus vite ! plus fort ! plus rentable ! pas le temps ! hop ! non tu n’as pas soif, ne te lève pas !”

Productive. Il faut rester productive sans tomber dans la pression qui fige et il faut rester dans la joie sinon créer devient impossible. Maudit beau défi ça. Moi qui pensait qu’en faisant des colliers j’allais moins souffrir qu’un avocat (j’ai failli devenir avocate, erreur de parcours) ou un comptable (…), je me suis mis le doigt dans l’oeil jusqu’au coude (ark). En fait le gros “bad trip” des derniers jours se résume à trois mots que ma meilleure amie m’a déjà prononcé quand j’ai rencontré le grand amour (oui oui, vous verrez, il y a un lien) :

This is it.

En gros, quand on rencontre Mr.Right ou le Prince Charmant (appelez-le comme vous voulez), il y a beaucoup d’amour en doses inestimables mais il y a aussi le léger vertige genre “T’es pognée avec, alors make it work”. C’est à la fois une excellente nouvelle, et une très mauvaise nouvelle.

Je me sens un peu comme ça pour les bijoux. Il s’agit pas juste de faire des bijoux : maintenant que je fais enfin ce que j’ai toujours voulu faire à temps plein, et bien je porte l’entière responsabilité d’en faire un succès…ou un échec.

C’est de la maudite grosse job. Et j’ai Gabie qui m’aide. Énormément. Elle aussi elle est sur le point de pêter les plombs, parfois.

C’est plus jouer avec des tites bouboules dans un coin de ma chambre et broder des ti swarovski avec des épisodes de Mad Men en background. Nooooon.

Il faut construire une entreprise qui marche. Il faut penser à des millions d’affaires. Il faut recadrer des photos dans photoshop, se battre avec un appareil photo de base dans une cuisine semi éclairée pour prendre des photos passables, négocier tous les prix chez les fournisseurs, faire des allers-retours incessants pour aller chercher tel ou tel mini bout de tissu de cette couleur exactement et pas une autre, courir la ville pour trouver LA perle en rupture de stock, réimprimer des factures, acheter des cartouches d’encre, répondre à tel message sur facebook d’une fille intéressée par les colliers sans que le message ressemble à “voir points de vente dans site internet”, bref je pourrais continuer ainsi pendant des heures mais l’angoisse commence à m’étrangler là alors j’arrête.

Je viens de tout relire. Je vois mon titre : Sans parachute. Ça fait peur, vraiment peur. Mais puisque ce genre de saut donne des ailes, au fond de moi je sais bien que je ne m’écraserai pas et  que je ne le regretterai jamais.

Pour finir, mon épopée au Costco des perles, une immense surface de perles qui donne le vertige puissance mille.

2 thoughts on “Sans parachute

  1. mohamed says:

    Les esprits sont comme les parachutes. Ils ne fonctionnent que quand ils sont ouverts.
    Être « ouvert d’esprit » est considéré comme une qualité. Cependant, « l’ouverture d’esprit » peut aussi être critiquée pour son caractère parfois déraisonné, qui entraîne au relativisme ou à l’excentricité.
    Je souhaite que ton ouverture d’esprit puisse t’aider dans le lancement de ton activité commerciale.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s