Les temps changent

Jeudi dernier, à environ 20h, je faisais mon entrée dans la ville de Montréal après 4 jours de voyage d’affaires à Toronto. Mon tout premier vrai voyage d’affaires. Le genre qui vous épuise et vous fait travailler non stop. J’ai l’impression d’avoir dit, sans exagéré, 23 fois la phrase : “This collar necklace is really half way between a piece of clothing and a necklace.” ou encore “Everything is handmade in our studio in Montreal”. On a passé nos journées à aller de boutique en boutique : 8 rendez-vous en 2 jours et demi + passer dans les boutiques où on avait jamais réussi à parler à l’acheteuse. On se pointait, colliers au cou, avec d’autres colliers dans mon sac et des linesheet à portée de main. On a eu tous les types d’accueils possibles. De la plus gentilles des personnes à la plus désagréable des $%??&#@. Il a fallu se blinder, ce qui n’est pas toujours évident quand celle qui vend les colliers est aussi celle qui les crée. Naaaan je le prends trop pas personnel que tu regardes ce que je fais avec la tête de celle qui regarde un tas de vomi par terre, nan, nan.

On a aussi eu l’occasion d’entrer dans énormément de petites boutiques : l’objectif ? se rincer l’oeil mais surtout créer des liens avec les acteurs de la mode locale de Toronto, voir ce qui s’y passe, comprendre le marché. De manière générale, on a rencontré beaucoup de petits entrepreneurs qui avaient leur petite boutique haut de gamme assez sélect avec des produits très design. À Toronto, il y a de l’argent. Énormément d’argent. On a été dans un centre commercial  comme je n’en ai jamais vu au Québec : aucune boutique trash. Pas d’Ardène ni de Reitmanns – que des boutiques chères, chères, chères. Que du luxe. Et quoi dire de Yorkville où s’enchaînent Chanel, Louis Vuitton, Hermès et plein d’autres boutiques super huppées ? Je me sentais assez petites dans mes souliers quand on entrait dans les boutiques de ce quartier avec notre petite valise à roulette remplie de colliers dénudés de diamant. Mais quelle expérience !

On a essuyé des refus et on a pris des commandes. On va même devoir choisir quelle boutique on garde et à quelle boutique on renonce. Car si deux boutiques sont trop près l’une de l’autre, on doit choisir entre les deux. Mais j’ai également compris que lorsqu’une boutique déclinait notre proposition d’acheter de nos produits, ce n’est pas nécessairement parce qu’ils trouvent ça laid. Des fois c’est simplement parce que ça ne marche pas avec la vision de leur boutique, avec l’orientation qu’ils prennent, avec leur style. C’est Audrey, ma stagiaire – elle a un potentiel incroyable, c’est une pro de la vente ! – qui me l’a fait remarquer en me disant simplement, dans un de mes classiques moments de lamentation à la Aurore l’enfant martyre : “Peut-être que ce n’est pas parce qu’ils n’aiment pas les colliers mais simplement parce que ce n’est pas leur genre”. Hm. Ok. Ouais. J’avoue. Moi mes colliers c’est de la féminité avec du romantisme. On va pas se le cacher : y a des fleurs partout. Ça ne peut pas convenir à tout le monde. On ne peut pas plaire à tout le monde. Et c’est quelque chose dont je dois me souvenir quand je crée : je ne plairai jamais à tout le monde. En théorie, ça devrait le déloader d’un gros paquet de pression.

Je dois filer, le retour de Toronto risque d’être assez intense : on va bientôt lancer la collection printemps-été et il faut qu’on fasse le suivi de toutes ces rencontres qui ont eu lieu la semaine dernière ! Je suis également à fond dans la conception de notre nouveau site web transactionnel et plongée dans la création de la nouvelle collection (Automne Hiver 2011-2012).

À bientôt et bonne semaine !

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s