Ruïkee & le Grand Duc

Quand des amis, les Joualliers (une groupe de musique qui fait dans la dérision vulgaire totalement déjantée), m’ont demandé de faire leurs bijoux pour le tournage de leur clip de musique, j’ai bondi au plafond. De joie. J’avais besoin d’un projet qui me sortait de ma zone de confort, d’un nouveau défi. Je devais créer des bijoux pour 4 personnages différents, en respectant leur univers visuel. Plein de contraintes qui me poussaient plus loin. En plus, c’était pour des gars. Je n’avais jamais vraiment fait de bijoux pour des gars (ou mes quelques tentatives s’étaient soldées en laideurs). Le personnage de Ruïkee est celui qui me faisait le plus peur au début et qui a finalement été le plus hot à créer. Ils me disaient des mots comme “steam punk” pour décrire le personnage. J’avais aucune idée c’était quoi. J’ai donc fait une recherche visuelle puis j’ai développé cette idée :

Il fallait que je fasse attention à rester très loin de mes idées plus féminines, baroques et bohèmes. Ça devait être plus brut tout en ayant une certaine finition (ouais je manque vraiment de mots pour décrire ce genre de réflexions qui se passent dans ma tête). Bref, une image vaut mille mots, c’est ce que ça a donné  :

Je vous parlerai des autres personnages une autre fois, le clip n’étant pas sorti je ne peux pas encore tout vous montrer…


Ce qui est génial c’est que ce collier m’a donné envie d’intégrer davantage les plumes dans les bijoux et de faire un cousin au collier de Ruïkee. C’est comme ça qu’est né le Grand Duc, une version un peu plus féminine de l’autre :

2 thoughts on “Ruïkee & le Grand Duc

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s