My love for vintage jewelry

I always enjoy hunting for vintage findings, brooches, earrings and other jewelry parts to use in my one-of-a-kind necklaces. I have noticed that through the years, the use of existing jewelry in the making of my own jewelry has shaped my creative process. Instead of starting with a clear idea of what I want to do, I look for a piece of jewelry, a stone, a bead or a fabric swatch that will tickle my inspiration. I usually build a necklace around the jewelry piece that I feel inspired by. Sometimes that piece doesn’t even remain in the necklace : that’s ok. It doesn’t have to. It inspired me and maybe that was its only job.

I now buy a lot of vintage jewelry online because it’s easier. I can look for a specific color or shape I wish to use. I used to go to garage sales, flea markets and church sales hoping to find a nice piece of jewelry but I got lazy and now shop from the comfort of my home.

I have collected a nice selection of vintage findings. Some were given to me by generous people. Once, a lady who worked her whole life as a costume designer and had just retired came to my studio and dropped me tons of millinery flowers, vintage earrings, brooches and feathers. I made the Moulin rouge necklace, using a lot of the things she gave me :

statement necklace made with vintage crystals and feathers

Today I thought I would open some of my drawers to show you some of my vintage jewelry findings :

costume jewelry findings

costume jewelry designer blog

vintage jewelry costume jewelry brooches collection

I have recently started to use vintage millinery flowers in my jewelry. I am fascinated by the details and the beauty of these flowers and they remind me of those movies I have seen of Coco Chanel making hats :

vintage millinery flowers

Those purple flowers you can see can also be found in the Ana necklace available on my website :

collier noir et mauve chic montreal

vintage millinery flowers made in japan

I use those gorgeous vintage flower branches in the Marika necklace :

colliers originaux montréal

These days I have been working on a new one-of-a-kind necklace, using a few different vintage findings, along with stones and silk.This necklace has given me a very hard time, made me doubt myself at times and required a lot of patience and stamina. But I think I have finally come to a design I love (I still need to give it a few finishing touches…) :

statement-necklace-made-in-montreal

Un petit air d’été dans la création de mes colliers

Red_IceCreams-175On sent enfin à Montréal que l’été arrive (sauf aujourd’hui). Les gens rentrent dans la boutique sans manteau, on redécouvre les cous, les cheveux, les chevilles, tout est plus facile, plus léger, plus agréable. Je guette l’ouverture du magasin de crèmes glacées Kem Coba, dans le Mile-End, près de chez moi : j’ai vraiment hâte aux soirées d’été, quand mon chum et moi on commence par un BBQ et on finit par trotter jusqu’au Kem Coba pour se régaler… Faut croire que ces envies de crèmes glacées se ressentent dans les création des modèles uniques sur lesquels je travaille actuellement :

charlottehosten-fabric-jewelry-canada

handmade_mint_icecream_cones_by_nikole_herriot_posted_on_marinagiller.com_01vintage-jewelry-parts-montreal-charlotte-hosten

charlottehosten-bijouxpeach-ice-cream-montrealprocessus-creation-charlotte-hostenJe vous promets des photos du collier terminé très bientôt…En attendant, il y en a plein d’autres sur mon site.

*Les photos ont été prises par moi sauf celles de la crème glacée : liens vers la première, la deuxième et la troisième.

Xavier est un ébéniste next level

table-bois-montreal
Je connais Xavier depuis le temps des broches et des “bières” Tornade. On s’est pas mal perdus de vue depuis plusieurs années mais un jour j’ai vu sur Facebook qu’il avait lancé avec son père une entreprise d’ébénisterie, ici à Montréal. Ils ont appelé ça Aubut & Fils, je vous laisse deviner pourquoi.

wood-bench-montral

long-banc-bois-montreal

C’est eux qui ont fait ce banc (mais ce n’est pas Xavier qui est assis dessus)

Récemment j’ai été luncher avec Xavier – comme j’adore luncher avec des entrepreneurs, surtout ceux en start-up. Et il m’a parlé de leur tout nouveau projet, des “cocktail stations” fabriquées à partir d’anciens pieds de machines à coudre Singer. J’adore le résultat :

ebeniste-montreal-table

aubut&fils-montreal-boiscocktail-station-montreal

Pour moi qui fabrique des bijoux avec du tissu et qui travaille depuis toujours avec une machine à coudre Singer, j’ai totalement craqué sur l’idée et proposé à Xavier d’exposer sa station à cocktails dans ma boutique. Il a dit oui ! Vous pouvez venir la voir dès aujourd’hui à la boutique, elle est à vendre (450 $). Et petit potin cute, vous savez que c’est la merveilleuse blonde de Xavier qui a pris ces très belles photos ? En plus de son talent en photos, Marie-Hélène est également mannequin – elle a déjà posé pour nous – et a son propre blog de bouffe qui fait vraiment saliver !

Aubut & Fils font également de la restauration et du sur mesure. Et même leurs cartes d’affaires sont imprimées sur du bois, ce qui a fait craquer le blog Good Wood Would (des trippeux de bois) :

carte-daffaire-bois

Quelques semaines en Inde

Je reviens d’un magnifique voyage en Inde. Ça fait une semaine exactement que je suis rentrée et une partie de moi est encore un peu là-bas, envoûtée par ce pays imprégné de couleurs, de paradoxes, de saveurs et d’Histoire. J’ai ramené d’Inde des dizaines de mètres de soies, de cotons ainsi que plusieurs kilos de perles, pierres et bijoux. Je suis surexcitée par tous ces matériaux inspirants… À découvrir bientôt dans la nouvelle collection…

J’ai pris plus de mille photos là-bas et ce matin j’en partage quelques-unes avec vous (cliquez sur la première photo pour voir la galerie complète). Je vous en promets d’autres très bientôt !

Party de couleurs dans mes emballages cadeaux



Aujourd’hui c’est Noël ! Pour beaucoup, c’est le moment d’emballer nos cadeaux. Cette année, j’avais envie de trouver des idées originales pour mes emballages de cadeaux de Noël. J’ai été faire un tour sur Pinterest où j’ai trouvé de belles idées à faire avec du papier kraft. Vu que j’en avais un gros rouleau, je me suis dit que j’avais trouvé la solution idéale. Mais je me suis vite ennuyée : je trouvais ça terne. Puis, mon regard s’est posé sur ma pile de magazines de déco et je me suis dit que ça pourrait être super d’utiliser des pages de magazines très colorées. Et j’ai commencé à composer mon propre papier en assemblant des morceaux avec du papier collant très transparent :

Étape 1 :

photo-2

Étape 2 :

photo-1

Un peu de corde “brute” pour contraster avec la brillance éclatante du papier magazine et voilà le cadeau emballé :

photo-4

Avec celui-ci, je me suis tellement éclatée :

photo-3

Et hop !

photo

Ici j’ai eu envie de peindre du papier journal. J’ai donc emballé le paquet et puis badigeonné de peinture blanche mon cadeau. Le petit détail romantique : les fleurs séchées

photo-7

Encore une composition magazine :

photo-5

Ça c’est la seule idée papier kraft que j’ai gardée (peindre des ronds blancs sur le papier) – j’aime le contraste avec l’emballage magazine :

photo-6

Et voilà, une jolie solution d’emballage super à faire et qui coûte presque zéro dollar (à condition d’avoir quelques magazines de déco ou de mode sous la main)

Joyeux Noël à vous tou(te)s xx

Ruïkee & le Grand Duc

Quand des amis, les Joualliers (une groupe de musique qui fait dans la dérision vulgaire totalement déjantée), m’ont demandé de faire leurs bijoux pour le tournage de leur clip de musique, j’ai bondi au plafond. De joie. J’avais besoin d’un projet qui me sortait de ma zone de confort, d’un nouveau défi. Je devais créer des bijoux pour 4 personnages différents, en respectant leur univers visuel. Plein de contraintes qui me poussaient plus loin. En plus, c’était pour des gars. Je n’avais jamais vraiment fait de bijoux pour des gars (ou mes quelques tentatives s’étaient soldées en laideurs). Le personnage de Ruïkee est celui qui me faisait le plus peur au début et qui a finalement été le plus hot à créer. Ils me disaient des mots comme “steam punk” pour décrire le personnage. J’avais aucune idée c’était quoi. J’ai donc fait une recherche visuelle puis j’ai développé cette idée :

Il fallait que je fasse attention à rester très loin de mes idées plus féminines, baroques et bohèmes. Ça devait être plus brut tout en ayant une certaine finition (ouais je manque vraiment de mots pour décrire ce genre de réflexions qui se passent dans ma tête). Bref, une image vaut mille mots, c’est ce que ça a donné  :

Je vous parlerai des autres personnages une autre fois, le clip n’étant pas sorti je ne peux pas encore tout vous montrer…


Ce qui est génial c’est que ce collier m’a donné envie d’intégrer davantage les plumes dans les bijoux et de faire un cousin au collier de Ruïkee. C’est comme ça qu’est né le Grand Duc, une version un peu plus féminine de l’autre :